«Billard à neuf heures et demie» résumé

«Billard à neuf heures et demie» résumé

«Billard à neuf heures et demie» , roman de Heinrich Böll, publié en 1959.

Formellement, le roman se déroule en une journée - le 6 septembre 1958 - cependant, en utilisant les souvenirs des héros, le récit capte les événements des années passées. Au centre se trouve l’histoire de la famille Femel de la fin du XIXe siècle jusqu’en 1958. Cela reflète le dégoût de Böll pour la période nazie, ainsi que pour la guerre en général.

La famille Femel comprend trois générations d'architectes: Heinrich Femel, son fils Robert Femel et Joseph, le fils de Robert.

Leonora, secrétaire de Robert Femel, décrit Robert, ainsi que les joies mesquines de son quotidien ordinaire. Robert est méticuleux dans tout ce qu'il fait. Le vieil ami de Robert arrive au bureau, mais Leonora l’envoie à l’hôtel Prince Henry, où Robert passe tous les jours de neuf heures et demie à onze heures. L'homme à la recherche de Femel s'appelait Nettlinger. Arrivé à l'hôtel, il demande de l'emmener chez Robert, qui a joué dans la salle de billard. Cependant, l'employé de l'hôtel, Jochen, qui était à la réception à ce moment-là, ne le permet pas, guidé par le désir de Femel.

En haut, dans la salle de billard, Robert parle à Hugo de la bagarre de l'hôtel, de sa vie, et le lecteur découvre que Nettlinger était l'un des policiers. Robert et son ami Srell, qui étaient des camarades de classe avec Nettlinger, étaient opposés aux nazis, ils n'allaient pas prendre la "communion du bison". Srell disparaît après avoir été battu par Nettlinger et le professeur de gymnastique Ben Wex, également policier. Nettlinger et Wex ont non seulement battu Srell et Robert, mais ont également corrompu son frère, Otto, décédé lors d’une bataille près de Kiev en 1942. Sa mère, Johannes Kilb, a été admise dans un hôpital psychiatrique et déclarée folle pour la protéger du harcèlement de la police. Aujourd'hui, Henry a 80 ans. Heinrich et Robert se rencontrent dans un bar après avoir rendu visite à Johann dans un hôpital, s'asseyant et parlant pour la première fois depuis de nombreuses années. Srell, quant à lui, est rentré en Allemagne.

Ajouter un commentaire

Répondre

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *