"Le Maître et Marguerite" résumé en anglais

"Master and Margarita", un bref résumé en anglais du roman de Boulgakov vous aidera à préparer la leçon et à améliorer vos connaissances.

"Le Maître et Marguerite" résumé en anglais

Le roman alterne entre deux paramètres. Le premier est Moscou dans les années 1930, où Satan apparaît aux étangs du patriarche sous les traits du "professeur" Woland, un mystérieux gentleman "magicien" d'origine incertaine. Il arrive avec une suite qui comprend le valet à la tenue grotesque, Koroviev; Behemoth, le chat noir espiègle, au pistolet et aux paroles rapides; le meurtrier Azazello; Abadonna au visage pâle; et la sorcière hella. Ils font des ravages auprès de l'élite littéraire et de son syndicat MASSOLIT . Son siège privilégié, la maison de Griboïedov, est composé de grimpeurs sociaux corrompus et de leurs femmes (épouses et maîtresses de la même manière), de bureaucrates, de profiteurs et, plus généralement, d'incroyants sceptiques à l'esprit humain.

Le second décor est la Jérusalem de Ponce Pilate, décrite par Woland dans ses conversations avec Berlioz et reprise plus tard dans les pages du roman du Maître. Cette partie du roman concerne le procès de Yeshua Ha-Notsri par Pontius Pilate, sa reconnaissance d'une affinité avec Yeshua et de son besoin spirituel, et sa soumission réticente mais résignée à l'exécution de Yeshua.

La première partie du roman commence par une confrontation directe entre Berlioz, le chef incrédule de la bureaucratie littéraire, et un gentleman étranger urbain (Woland) qui défend la croyance et révèle ses pouvoirs prophétiques. Berlioz efface la prophétie de sa mort, seulement pour que cela se réalise quelques pages plus tard dans le roman. L'accomplissement de cette prophétie de mort est attesté par un poète jeune et moderne, Ivan Ponyrev, qui écrit ses poèmes sous le pseudonyme de Bezdomny ("sans abri"). Sa vaine tentative pour chasser et capturer le "gang" et avertir de leur nature perverse et mystérieuse amène Ivan dans un asile d'aliénés. Là, Ivan est présenté au Maître, un auteur aigri. Le rejet timide de son roman historique sur Ponce Pilate et le Christ le conduit au désespoir tel qu'il brûle son manuscrit et tourne le dos au monde "réel", y compris son amoureux dévoué, Margarita.

Les principaux épisodes de la première partie du roman incluent un portrait satirique des Massolit et de leur maison Griboïedov; Spectacle magique de Satan au Théâtre des variétés, satirisant la vanité, la cupidité et la crédulité des nouveaux riches; et Woland et sa suite capturant l'appartement de feu Berlioz pour leur propre usage.

La deuxième partie du roman présente Margarita, la maîtresse du Maître, qui refuse de désespérer de son amant ou de son travail. Elle est invitée au bal de minuit du diable, où Woland lui propose de devenir une sorcière dotée de pouvoirs surnaturels. Ceci a lieu la nuit du vendredi saint, avec la même pleine lune de printemps que lorsque le destin de Christ est scellé par Pontius Pilate et qu'il est crucifié à Jérusalem, ce qui est également traité dans le roman du Maître. Les trois événements du roman sont liés par cela.

Apprenant à voler et à contrôler ses passions déchaînées (non sans exiger des représailles violentes sur les bureaucrates littéraires qui l'ont condamnée au désespoir) et emmenant sa femme de chambre enthousiaste Natasha avec elle, Margarita entre nue dans le royaume de la nuit. Elle survole les forêts profondes et les rivières de l'URSS, se baigne et revient avec son escorte Azazello à Moscou en tant qu'hôtesse ointe du grand bal de printemps de Satan. Debout à ses côtés, elle accueille les célébrités sombres de l'histoire humaine à leur arrivée de l'enfer.

Elle survit à cette épreuve sans se briser; et, pour ses douleurs, Satan offre de réaliser son souhait le plus profond à Margarita. Margarita choisit de manière désintéressée de libérer une femme qu'elle a rencontrée au bal de son châtiment éternel: la femme a été violée et a ensuite étouffé son nouveau-né en lui fourrant un mouchoir dans la bouche. Sa punition était de se lever tous les matins et de trouver le même mouchoir sur sa table de nuit. Satan exauce son premier souhait et lui en offre un autre, affirmant que le premier souhait n'était pas lié aux désirs de Margarita. Pour son second souhait, elle choisit de libérer le Maître et de vivre avec lui dans un amour misérable.

Ni Woland ni Yeshua n'apprécient le mode de vie qu'elle a choisi et Azazello est chargé de les récupérer. Les trois boivent le vin empoisonné de Pontius Pilate dans le sous-sol du Maître. Maître et Marguerite meurent, même si leur mort est métaphorique alors qu'Azazello voit leurs manifestations physiques mourir. Azazello les réveille et ils laissent la civilisation avec le diable alors que les coupoles et les fenêtres de Moscou brûlent sous le soleil de Pâques. Le Maître et Marguerite, pour n'avoir pas perdu leur foi en l'humanité, se voient accorder la "paix" mais se voient refuser "la lumière" - c'est-à-dire qu'ils passeront l'éternité ensemble dans une région sombre et agréable similaire à la représentation de Limbe par Dante, sans avoir gagné les gloires du ciel, mais ne méritant pas les punitions de l'enfer. En tant que parallèle à la liberté du Maître et de Marguerite, Pontius Pilate est libéré de son châtiment éternel lorsque le Maître appelle finalement Pontius Pilate pour lui dire qu'il est libre de marcher enfin dans le sentier du rayon de lune dans ses rêves jusqu'à Yeshua, où une autre éternité l'attend.

Ajouter un commentaire

Répondre

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *