Biographie de Nikolay Otsup

Nikolay Otsup une brève biographie du poète et traducteur russe que vous pouvez trouver dans cet article.

Otsup Nikolay Avdeevich courte biographie

Né le 23 octobre 1894 à Tsarskoïe Selo. En 1913, il a obtenu une médaille d'or au gymnase Tsarskoïe Selo Nikolaevsky et est allé étudier à Paris, où il a assisté aux conférences de A. Bergson, qui a eu une grande influence sur le jeune Otsup. A cette époque, il écrit les premiers poèmes.

De retour en Russie, il intègre la faculté d'histoire et de philologie de l'Université impériale de Petrograd tout en servant simultanément dans le régiment de réserve.

Après la révolution d'octobre, Gorki fut invité à la maison d'édition World Literature en tant que poète-traducteur, où il rencontra Nikolai Gumilyov et Alexander Blok ; traduit par R. Southey, J.N.G. Byron , S. Mallarmé. Avec Gumilyov et M. Lozinsky, il a été l'organisateur de la reconstitution de «l'atelier des poètes», qui a publié le premier recueil de poèmes d'Otsup, Grad (1921).

Après l'exécution, Gumilyov décida de quitter la Russie et, à l'automne 1922, se rendit à Berlin où il facilita la republication de trois almanachs de l '«Atelier des poètes» et la publication du quatrième. Bientôt, il s'installe à Paris, où il publie le deuxième recueil de poèmes "In the Smoke" (1926), qui sert d'introduction au prochain ouvrage d'Otsup, le poème "Meeting" (1928). L’Institut d’Europe de l’Est de Breslau a publié son étude Die neueste russische Dichtung (1930, La nouvelle poésie russe).

En 1930, il fonde le magazine "Numbers", consacré aux questions de littérature, d'art et de philosophie, et sert de tremplin à de nombreux jeunes représentants de la littérature immigrée russe. En 1939, le seul roman d’Otsup, Beatrice in Hell, a été publié - sur l’amour d’un artiste bohème pour une actrice en herbe.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Otsup se porta volontaire pendant environ deux ans, fit deux séjours dans des camps de concentration et, depuis 1943, prit une part active à la Résistance italienne, pour laquelle il reçut des récompenses militaires.

Après la guerre, il a enseigné à l'Ecole normale de Paris où, en 1951, il a soutenu sa thèse de doctorat sur Gumilyov. En 1950, il publie le monumental "Diary in Poetry". 1935-1950 ”, un poème du plan lyrique-épique. Le dernier ouvrage publié intravitalement est le poème Three Kings (1958).

Décédé subitement le 28 décembre 1958 d'une insuffisance cardiaque à Paris. A titre posthume, il a publié deux volumes des poèmes d’Otsup «Life and Death» (1961, Paris), deux recueils de ses œuvres historiques et journalistiques.

Ajouter un commentaire

Répondre

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *