Biographie de Pavel Yablochkov

La biographie du scientifique présentée dans l'article aidera à préparer un message sur Pavel Nikolaevich Yablochkov, ingénieur électricien, inventeur et entrepreneur.

Biographie de Pavel Nikolayevich Yablochkov

Né le 2 septembre 1847 dans le village de Zhadovka, dans la province de Saratov, dans la famille d’un petit noble. Jusqu'en 1862, le garçon étudie au gymnase de Saratov. Après trois ans, il obtient son diplôme de l'internat préparatoire privé de Saint-Pétersbourg et est inscrit dans les rangs des élèves de l'école d'ingénieur militaire Nikolaev.

À la fin de l'école en 1866, il reçut le grade d'officier subalterne et fut envoyé au cinquième bataillon de sapeur. Il a servi dans le bataillon pendant moins d'un an et a quitté le grade de lieutenant du service militaire. MAIS en 1868, Yablochkov a repris ses fonctions pour une raison: il souhaite suivre une formation en électricité dans les "Classes d'officiers galvaniques" du Centre technique galvano-militaire de Kronstadt. Par la volonté du destin, ayant reçu l'éducation convoitée, Pavel Nikolayevich a de nouveau été affecté au cinquième bataillon de sapeur. Certes, à un autre rang - le chef de l’équipe galvanique. Après avoir servi pendant 3 ans, il fut transféré dans la réserve en 1871 et jusqu'en 1874, il travailla pour le chemin de fer Moscou-Koursk à la tête du service télégraphique.

Après avoir pris sa retraite, Yablochkov ouvre son atelier à Moscou, spécialisé dans les appareils physiques. En tandem avec l'ingénieur électricien Glukhov, il se consacre à l'amélioration de la dynamo et des batteries, mène des expériences sur l'éclairage. Pavel Yablochkov a inventé un électroaimant de conception originale. Parallèlement à cela, ses travaux continuent d’améliorer la conception des lampes à arc.

Pavel Nikolaevich est parti pour Philadelphie en 1875 pour exposer ses inventions à l'exposition universelle. Restant à Paris, il rencontre un spécialiste bien connu dans le domaine de la télégraphie, l'académicien L. Breguet. Il offre à Yablochkov un emploi dans son entreprise et il accepte. Et pas en vain. Après tout, c’est à Paris qu’il a inventé ce que Pavel Yablochkov est devenu célèbre dans le monde entier. Ceci est une bougie électrique, qui était une lampe à arc sans régulateur. Pour son invention du 23 mars 1876, le scientifique reçoit un brevet français sous le numéro 112024.

En outre, au cours de la période d'activité en France, il a présenté un système d'éclairage électrique monophasé à courant alternatif et a mis au point une méthode «d'écrasement de la lumière par induction de bobines» (il a également reçu un brevet pour cette invention).

Son système d'éclairage a été présenté à Paris en 1878 à l'exposition universelle et a été un énorme succès. Dans de nombreux pays, des sociétés ont été créées pour l'exploitation commerciale des bougies de Pavel Nikolaevich.

Le scientifique est revenu en Russie en 1878 et a commencé à distribuer le système d'éclairage électrique. À Saint-Pétersbourg, la société "Partenariat pour l'éclairage électrique et la production de machines et d'appareils électriques P.N. Yablochkov - Inventor and Co." a été créée. Elle était engagée dans des installations d'éclairage.

Yablochkov a également inventé la «machine magnéto-électrique» et la batterie de voiture. Il a initié la création du journal Electricity. Pour ses réalisations, le scientifique a reçu une médaille de la Société technique russe.

En ce qui concerne la vie personnelle, le chercheur a été marié deux fois . La première femme était Nikitina Lyubov Ilyinichna. Le second est Albova Maria Nikolaevna.

Pavel Yablochkov est décédé des suites d'une maladie cardiaque à l'âge de 47 ans à Saratov.

Ajouter un commentaire

Répondre

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *