Prosper Merime Table Chronologique

Prosper Merimet présente dans cet article un tableau chronologique de la vie et de l'œuvre de l'écrivain français.

Prosper Merime Table Chronologique

28 septembre 1803 - né à Paris. Il est diplômé de la faculté de droit. Cependant, pendant ses études, il était plus attiré par la philologie - langues et littératures grecques, espagnoles, anglaises et russes de ces pays.

1822 - Mérimée écrit la première pièce de théâtre, Cromwell.

1825 - la première publication de Mérime - le livre "Théâtre Clara Gazul"

1827 - un autre canular littéraire apparaît - la "traduction" du folklore illyrien "Guzla" (La Guzla).

1828 - chronique dramatique "Jacquerie" (Jacquerie).

1829 - "Chronique du règne de Charles IX." La nouvelle “Mateo Falcone”, “L'enlèvement de la redoute”, raconte l'histoire du commerce des esclaves africains “Tamango” (Tamango).

1831 - Merimée rencontre Zhenya Daken, dont les lettres ont été publiées après le décès de Merimée sous la rubrique Lettres à un étranger (Lettres à une inconnue, 1874).

1833 - Publication du livre "Mosaïque" (Mosaïque), qui regroupe les œuvres de 1829-1833.

1834 - nouvelle "Les âmes du purgatoire" dans laquelle se développe la légende de Don Giovanni.

1835-1840 - Au sein de l'Amirauté française en tant qu'inspecteur en chef des monuments historiques, Merime voyage beaucoup et décrit ses voyages (en Grèce, en Espagne, en Turquie et en France), dans lesquels il se révèle comme un merveilleux historien et connaisseur de l'archéologie.

1837 - “Vénus d'Illy” (La Vénus d'Ille).

1838 - nouvelle “Double erreur” (La double méprise)

1840 - légende de la vendetta corse "Colomba" (Colomba).

1844 - publication de la nouvelle Arsène Guillot, qui provoque un scandale dans la société.

1845 - La plus célèbre nouvelle française "Carmen" (Carmen).

1848 - Merimet participe à la répression du soulèvement des ouvriers français en juin.

1851 - après le coup d’Etat commis par Louis Napoléon Bonaparte, il est nommé sénateur.

1860s - engagé dans des recherches (articles sur Pouchkine, Gogol, Tourgueniev, Tolstoï, etc.; ouvrages historiques sur Boris Godounov, Bogdan Khmelnitsky, Stepan Razin et autres), des traductions du russe (le roman de Pouchkine «La reine de pique» et « Shot ”,“ Examinateur ”de Gogol, les romans“ Ghosts ”et“ A Strange History ”de Tourgueniev et autres) Mérimée est la première personne à avoir initié la France à la littérature russe.

1869 - l'œuvre finale de Mérimée - la nouvelle "Lokis" (Lokis).

23 septembre 1870 - Mérimée meurt à Cannes.

1871 - publie à titre posthume le roman "La chambre bleue".

1873 - publie à titre posthume le roman «Djoumane».

Ajouter un commentaire

Répondre

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *