Vasil Bykov tableau chronologique

Vasil Bykov, un tableau chronologique de la vie et de l'œuvre de l'écrivain biélorusse est présenté dans cet article.

Vasil Bykov tableau chronologique

19 juin 1924 - Vasil Vladimirovich Bykov est né dans le village de Bychki, dans le district d'Ushachsky, dans la région de Vitebsk (Biélorussie).

1939 - entre au Vitebsk Art College. Il a d'abord étudié au département d'art, puis à la sculpture.

1940 - après l'annulation de la bourse, il est contraint d'abandonner ses études à cause de difficultés financières.

1941 - diplômé de l'école de formation d'usine de Vitebsk avec un diplôme externe. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il fut mobilisé pour le travail défensif. En tant que combattant d'un bataillon du génie, il construisit des installations militaires de Gomel à Voronej.

1941-1942 - a vécu dans la région de Saratov, a étudié dans une école de chemin de fer.

1942 - a été enrôlé dans l'armée rouge.

1943 - diplômé de l'école d'infanterie de Saratov, recevant le grade de lieutenant junior. Il a combattu sur les deuxième et troisième fronts ukrainiens. Il était un peloton de peloton de fusil, plus tard un peloton de mitrailleurs, un peloton de canons antichars.

1947-1949 - après sa démobilisation, il travaille comme artiste dans les ateliers d'art de Grodno et est l'éditeur du journal régional Grodno Pravda. À la même période, dans les périodiques, les premiers articles de l'écrivain ont été publiés «Predeklo» (1947) et «In the First Battle» (1949).

1949-1955 - a de nouveau servi dans l'armée soviétique. Il écrit les histoires “La mort d'un homme” et “Oboznik”

1956-1972 - membre de la rédaction, consultant littéraire du Grodno Truth, travaillant activement à la création de ses propres œuvres littéraires.

1962 - Bykov est devenu célèbre après la parution de l'histoire "The Third Rocket".

1963-1971 - les romans «Alpine Ballad» (1963), «Trap» (1964), «Ça ne fait pas de mal aux morts» (1965), «Cursed Height» (1968), «Pont de Kruglyansky» (1968), «Sotnikov» (1970). ), L'obélisque (1971)

1972 - 1978 - Secrétaire de la branche de Grodno de l'Union des écrivains de la BSSR. Il écrit les romans «Live Until Dawn» (1972), «Wolf Pack» (1975), «His Battalion» (1976), «Va et ne reviens pas» (1978); la pièce Décision (1972), Last Chance (1974), Crossroads (1977)

1978 - s'installe à Minsk, à partir de ce moment-là, il se consacre exclusivement à la créativité.

De 1978 à 1989, il a été député au Conseil suprême de la RSS de Biélorussie de 1989 à 1991 - député au Conseil suprême de l'URSS. En 1990-1993, il dirigea l'Union des Biélorusses du monde «Patrie».

1983 - le roman "Sign of trouble" reçoit le prix Lénine

1986-1998 - le roman "Carrière" (1986), "Dans le brouillard" (1987), "Roundup" (1988); cycles d'histoires militaires "The Wall" (1997) et "Pahajan" (1999). L'histoire "Wolf Pit" (1998).

Depuis le milieu des années 1990, il a vécu à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) à l’invitation du Parlement européen de la rédaction.

1999 - Sur l'invitation du PEN Club finlandais, il s'installe en Finlande.

2002 - déménage en République tchèque. Le livre de mémoires «The Long Road to Home» est publié.

22 juin 2003 - Vasil Bykov est décédé des suites d'une longue maladie à l'unité de soins intensifs de l'hôpital d'oncologie de Borovlyany, près de Minsk.

Ajouter un commentaire

Répondre

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *