«Femme du lieutenant français» résumé

«La femme du lieutenant français» - un roman de l'écrivain anglais John Fowles, publié en 1969

«Femme du lieutenant français» résumé

L'action du roman se déroule dans la seconde moitié du XIXème siècle, le lieu du lien est la ville côtière de Lyme Regis. Le protagoniste, Charles Smithson, l'héritier d'une famille aristocratique pauvre, est fiancé à un homme ordinaire et descend de la famille obscure mais riche de l'homme d'affaires Ernestine Freeman. Une fois, en marchant le long de la jetée, les héros voient une femme nommée Sarah Woodruff, connue sous le nom de «femme du lieutenant français». Selon des rumeurs, elle aurait eu une liaison avec un officier français en visite qui aurait promis de l'épouser, mais serait partie pour son pays et ne serait pas revenue. Sarah devint un paria, elle fut reçue par une femme de chambre riche, mais limitée et hypocrite, et pendant son temps libre, Sarah se rendit à l'embarcadère et scruta la mer.

Charles, un paléontologue amateur, rencontre une fois Sarah en promenade. Elle raconte l'histoire de sa séduction par un français nommé Wargenn et lui demande de l'aide et du soutien. Plus tard, Charles donne de l'argent à Sarah et lui conseille de quitter la ville. Sara s'installe dans un hôtel à Exeter. Quand Charles y arrive, une explication se produit entre les personnages, Sarah se rend à Charles. Il découvre que Sarah est vierge, ce qui signifie que toute l'histoire du lieutenant français racontée par Sarah est un mensonge. Charles amoureux de Sarah rentre chez lui, annonce la fin des fiançailles avec Ernestina et retourne auprès de Sarah, mais découvre qu'elle se cachait.

La disparition de Sarah a été un coup dur pour Charles et la fin des fiançailles a miné sa réputation chez lui. Il passe trois ans à voyager, mais retourne en Angleterre pour retrouver Sarah. Enfin, il la découvre dans la maison de l’artiste (l’auteur fait allusion à Rossetti) en tant que femme libre et confiante, secrétaire et éventuellement compagne du maître.

L'auteur propose trois fins possibles dans le roman. En finale, décrite devant l'hôtel à l'hôtel d'Exeter, Charles épouse Ernestine et Sarah disparaît de leur vie. Cependant, cette fin est réfutée par la suite du roman. Finalement, l'auteur, se présentant comme un personnage épisodique, dévoile deux épilogues possibles devant le spectateur. Dans le premier, Charles, qui est entré dans la maison de l’artiste, découvre que Sarah lui a donné naissance, et les dernières lignes suggèrent que les héros sont réunis et trouveront leur bonheur ensemble. Dans la seconde - la réunion n'a pas eu lieu, Charles a révélé qu'il était un jouet pour Sarah. Il quitte cette maison pour recommencer sa vie après avoir connu l'amertume de la perte et de la déception.

Ajouter un commentaire

Répondre

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *